Mon parcours

Enfant, j’avais le goût des mots, j’écrivais des poèmes.
Adolescente, j’ai choisi d’étudier la géologie par amour de la montagne.
Ces années d’université ont affûté mon esprit d’analyse et de synthèse.
Mon diplôme en poche, je suis partie seule avec mon sac à dos : de la Bolivie au Népal, j’avais soif de pays lointains, l’envie de me confronter à d’autres cultures.

De retour en France, je suis « tombée » par hasard dans l’animation scientifique : médiatrice puis coordinatrice dans une association, j’ai cultivé le goût de la curiosité, celui de la transmission. Devenue rédactrice web pour le journal Le Bon Plan, j’ai participé à une autre forme de transmission : la valorisation des itinéraires de vie à travers la rubrique « portraits » du média.

C’est là que le projet de devenir écrivain pour autrui est né : j’ai découvert la richesse d’interviewer, de photographier et d’écrire les récits de vie des « gens ordinaires ». Chaque nouvelle rencontre me permettait de comprendre un environnement de l’intérieur, de partager l’expérience unique de la personne qui me confiait son parcours. Je cherchais un métier porteur de sens : je l’avais trouvé ! Je serais biographe photographe. Je me suis par la suite formée afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de ce beau métier de passeur de mémoire.

Des compétences

En 2018/19, j’ai suivi la formation au métier de biographe dispensée à l’Université Louis Lumière, Lyon II. En 2020, j’ai suivi une formation de perfectionnement en infographie afin de maîtriser les outils de mise en page professionnels. Autodidacte en photographie, ma pratique s’est construite au fil du temps et des rencontres (Mention spéciale du jury des Focales en Vercors 2019). Engagée dans une démarche de développement personnel depuis plusieurs années, j’ai développé ma capacité d’écoute bienveillante.

autoportrait